16 janvier 2008

Bienvenue à BEA !!


La nouvelle vient de tomber, après une rallonge sensible de l'offre d'Oracle, le Board de BEA vient d'accepter l'offre d'acquisition restant sujet aux approbations des actionnaires.
La valorisation de BEA serait alors de 8,5 Milliards de dollars.
137 Salariés sont concernés chez BEA France.

18 commentaires:

Anonyme a dit…

Welcome dans la nébuleuse Oracle

Anonyme a dit…

Ca fait peur

Anonyme a dit…

Tres Interessant, ce site donne une bonne idée de ce qui nous attend !

Anonyme a dit…

Faut pas avoir peur.. enfin tt de suite... pour les futurs Oracliens vous avez 1 an devant vous avant de savoir à quelle sauce vous allez etre mangés....

Pas la peine de stresser avant

1 ex Hyperion

Anonyme a dit…

D'ailleurs on stresse pas non plus après, vu que les choses vont trrrrrrrrrrèèèèèèèèèèèèèèès leeeeeeeeennnnnnnnnnnnnttttttteeeeeeeeeeeeeeemmmmmmmmmeeeeeeeeeeennnnnnnt avec Oracle....

ex-siebel a dit…

Non, Non on ne stresse pas après, vu qu'on a vraiment aucune difficulté par les temps qui courrent à changer de boutique à l'occasion de rachats. Une chose est sure, c'est que les carottes sont bien cramées coté évolution salariale..

Anonyme a dit…

Donc en résumé en se faisant manger par Oracle, on perd notre variable, nos bonus (notre voiture ?????) et toute évolution salariale... L'avenir s'anonce radieux !

Anonyme a dit…

Ca aurait pu etre pire !
Tu aurais pu être un client !

Anonyme a dit…

Nivellement par le bas....

Syntec rien que le Syntec (priez pour nous) voire moins dans pas mal de cas.
Et un accueil tres chaleureux des "natifs" qui sont a moins 15 a 30% de revenus annuels que les "rachetés", tout va tres bien !

Anonyme a dit…

Le plus interessant va porter sur les négos des managers sortants et la préparation en urgence de superbes parachutes.
Avez vous la visibilité des sommes engagées à ce titre dans les fusions précédentes ?

Anonyme a dit…

C'est le manager du middleware oracle qui doit se poser des questions!!!
je pense qu'il va etre remplacé par celui de BEA!!!

Pour les BEA fini les notes d efrais remboursés sans questions, plus de cartes essences, plus de stocks distribuées etc....

Anonyme a dit…

Aux ex BEA,

En fonction de votre situation personnelle :

Si vous pensez avoir le profil pour entrer dans le grid Oracle alors attendez patiemment sans stresser.

Sinon mettez ce temps à profit pour saisir des opportunités offertes par le marché.

Renseignez-vous et forgez-vous votre propre opinion, tout particulièrement si l'évolution du package financier (salaire et avantages) a de l'importance pour vous.

Anonyme a dit…

C'est tout bénéfice, en appliquant aux personnel une équation du type 1+1 = 1,5 on augmente les marges et on contient les vélléités salariales (soyez raisonable il n'y aura pas de poste pour tout le monde, ou bien regardez ils étaient trop payé ils se sont fait racheter).

Que du bonheur,un truc du genre "Dépenser moins pour gagner plus"

Anonyme a dit…

C'est clair qu'il faut tirer dur sur la corde pour générer tout le cash necessaire a cette frénésie d'acquisitions.

Anonyme a dit…

Comment peut on trouver des informations sur les conditions de travail chez oracle et en particulier sur le "package financier"?

Anonyme a dit…

Le "Package" a pas mal evolué à la Baisse :

- Participation : 0%
- Interessement : Construit pour ne pas déclencher
- Achat Stock : Supprimé.

Reste les frais :
Midi : 16 E / Soir : 27 E
Hotel : Reel.
Train : 1ere
Avion : Eco

Anonyme a dit…

Site "tres" interessant et concerne quand que nos affaires internes d'Oracle, achat de sociétés, licencements des gens venant d'une autre société, car doublon de postes.....expose tout ceci a tout Public me déplait un peu.

Pourquoi ne pas mettre un user/password pour consever un peu
la vie privé de notre société?.

Example : nom(initial)/N°employe

CFDT Oracle a dit…

Il n'est pas inutile de rappeler à cet égard un peu d'histoire, ou comment, en 2004, Oracle a fait une action en justice pour interdire la communication electronique par un newsgroup réservé. L'invitation à aller sur Internet était claire.
Par ailleurs, la gestion d'informations nominatives d'inscriptions à un site syndical pose d'autres questions notamment vis à vis de la CNIL et de la protection des données personnelles.