12 mai 2017

Salariés Oracle France - Vivants !!

Alors que certains mettent en péril le moral des forces de vente en plein closing en comparant la filiale à une machine à perdre et sans avenir pour les salariés avec:
- La destruction de 2/3 des emplois de commerciaux
-  Des T&C catastrophiques pour FY19 
-  Un "avenir" positif pour les seuls salariés se présentant aux élections dans 1 an...




La CFDT condamne ce discours démagogique de peur inspiré par des motifs électoraux.

Sans naïveté face aux vrais problèmes, mais sans défaitisme mortifère, la CFDT s'inscrit dans une démarche volontaire et positive pour défendre les salariés, et en particulier les commerciaux et tous ceux qui ont un variable.


Il n’y a aucune fatalité au déclin et comme le démontrent les autres filiales, il est tout à fait possible de changer positivement la relation entre Oracle et ses clients pour renouer avec la croissance et la réussite commerciale.


Ce n'est pas en parlant uniquement des risques et du danger qu'on les évite, mais c'est au contraire en travaillant à l'amélioration concrète des conditions de vie des collaborateurs qu'on donne leur chance aux salariés.


Tous ensemble, retroussons nos manches, faisons avancer les choses dans le sens de l'intérêt de tous les salariés

La CFDT préfère signer des accords avec des avancées, même modestes, dans le but d'améliorer la protection des salariés et de préparer l'avenir.

- Si vous pensez que le management doit se remettre en cause et tourner la page de certaines pratiques
- Si vous préférez vous mettre en mouvement et construire votre avenir professionnel  plutôt que d'attendre passivement un licenciement
- Si vous souhaitez une oreille attentive et positive, plutôt que le "tous pourris, on va tous mourir avec un chèque PSE"
- Si vous souhaitez influencer votre avenir pro plutôt que d'attendre le pire
- Si vous souhaitez être mis en relation avec de vrais professionnels du code du travail
- Si vous voulez un syndicat qui soutient vraiment les salariés ayant quitté l'entreprise.
- Si les challenges d'Oracle vous apparaissent décisifs pour améliorer votre employabilité pour toute votre carrière et constituent autant une opportunité qu'un risque

Discutons-en, Rejoignez nous.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Je suis impatient de voir jusqu'où un syndicat peut influer sur la politique de Oracle corp.
Mark Hurd est peut être abonné au blog CFDT, il sera impressionné par ce "french spirit".

Anonyme a dit…

Cela fait du bien !!!
Dans cette ambiance nauséabonde d'entendre cet appel à prendre de la hauteur et à voir plus grand.
Merci !!!

Anonyme a dit…

C'est beau comme du Macron !

Anonyme a dit…

Pas mal vu le parallelisme avec Macron.
Et j'entendais hier que le futur 1er Ministre, dans l'arriere cour, serait Laurent Berger.
Quelle tache IMMENSE que celle qui vous attend d'accompagner, positivement, dans ce monde incroyablement brutal

Anonyme a dit…

Enfin un peu de dynamisme, l'envie d'y croire.. qui contraste avec ce défaitisme ambiant....

Anonyme a dit…

Pour répondre à N°1...
Je suis très opposé à la manière dont les salariés sont traités dans le Groupe et en France, mais Je suis d'accord avec la CFDT quand elle dit que la solution ne viendra pas de la déploration et de l'annonce de la mort prochaine de la filiale et du départ de tous ses collaborateurs au Pôle Emploi.
Je ne vois pas en quoi le refus de toute initiative positive impressionnera plus Corp, alors qu'un contrat signé par la Direction est opposable juridiquement à Oracle et servira de base aux prochaines négociations !
Si on prend les T&C, est-ce qu'il vaut mieux valider des avancées et les graver dans un accord tout en gardant le droit de critiquer ce qui ne va pas, ou au contraire refuser tout en bloc et de ce fait se retrouver avec AUCUNE avancée ?